Des serveurs pris d'assaut et Guild Wars 2 se rationne

Entre les deux derniers week-ends de bêta-test, ArenaNet avait réduit le nombre de serveurs disponibles, préférant moins de mondes plus peuplés. Les serveurs sont aujourd'hui pris d'assaut et le studio interrompt temporairement les ventes du MMO.

Des serveurs pris d'assaut et Guild Wars 2 se rationne

Tout joueur de MMO l'a constaté : un lancement s'accompagne systématiquement de serveurs pris d'assaut, vite engorgés voire saturés (alors même que tout exploitant prend toujours les mesure nécessaires, dit-il, pour assurer une sortie fluide). Et on le comprend aisément, lors du lancement, l'attrait de la nouveauté pousse les joueurs à jouer tous en même temps, alors que la densité de population se lisse au bout de quelques semaines. Un exploitant rechigne donc généralement à financer pléthore de serveurs qui devront fermer quelques mois plus tard.
D'autant plus qu'un serveur saturé, s'il fait souvent râler (les joueurs), apparait bien souvent aussi comme un argument de vente (pour l'exploitant). Le serveur saturé est l'illustration de l'engouement pour un jeu et contribue donc au « marketing de persuasion » du produit (« si tout le monde y joue, je dois y jouer aussi »).

Et avec Guild Wars 2 ArenaNet n'échappe pas à cette épineuse question du nombre de serveurs à ouvrir. On se souvient ainsi par exemple que dans la foulée du deuxième week-end de bêta-test et en prévision du troisième, les équipes du développeur avaient réduit le nombre de serveurs disponibles (Stephen Clarke-Willson, responsable des serveurs du MMO, arguait alors que trop de serveurs avaient été ouverts et qu'il valait mieux moins de mondes mais plus peuplés).
Manifestement, la donne a changé aujourd'hui. Depuis la sortie, le 28 août, on sait qu'il n'est pas toujours aisé d'accéder au jeu et surtout que les serveurs de débordement (ces serveurs devant accueillir les joueurs lorsque leur serveur d'origine est plein) ne jouent pas totalement leur rôle comme ils le devraient - ils divisent les joueurs et ArenaNet travaille encore à régler leurs dysfonctionnements.

Ainsi, faute de pouvoir accueillir les joueurs convenablement en Tyrie, ArenaNet annonçait ce matin interrompre temporairement la vente de la version numérique du jeu dans sa boutique officielle (des copies restent néanmoins disponibles chez les revendeurs tiers, mais en nombre limité - certains détaillants nous indiquent par ailleurs qu'ils ne seront pas réapprovisionnés avant une à deux semaines) et le studio repousse également de quelques jours ses campagnes publicitaires. Le temps, manifestement, d'organiser un meilleur accueil des nouveaux joueurs (Mike OBrien précise dans les colonnes de GamesIndustry que les salariés du groupe « ne dorment pas beaucoup en ce moment »).
Si la démarche n'est pas anodine dans l'industrie du MMO (on se souvient que Bioware et Electronic Arts aussi avaient organisé la pénurie des boîtes de Star Wars The Old Republic en décembre dernier pour étaler l'afflux de joueurs dans le temps), elle reste sans doute significative de l'engouement des joueurs, au moins lors de l'effervescence du lancement.

Réactions (469)


Ce fil de réactions a été coupé. Il n'est plus possible de réagir.

Que pensez-vous de Guild Wars 2 ?

793 aiment, 236 pas.
Note moyenne : (1106 évaluations | 129 critiques)
7,8 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Guild Wars 2
(632 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1756 joliens y jouent, 2861 y ont joué.