L'avenir de Guild Wars 2, persister dans sa philosophie du MMORPG

Après la vague de licenciements qui a touché le studio ArenaNet en février, le game director de Guild Wars 2, Mike Zadorojny, a publié un billet concernant l'avenir du MMORPG à court et long terme, réaffirmant au passage ses fondements.

Guild Wars 2

Quand le studio assurant l'exploitation d'un MMORPG est touché par une vague de licenciements, la question de sa pérennité se pose forcément. Si la restructuration a notamment concerné NCsoft West et les projets non dévoilés d'ArenaNet, des développeurs de Guild Wars 2 ont également été touchés, ce qui a entraîné la nécessité de réorganiser les équipes. Afin de rassurer la communauté, le directeur de création Mike Zadorojny a publié sur le site officiel un article sobrement intitulé « L'avenir de Guild Wars 2 ».

La philosophie de Guild Wars 2

Mais avant d'entrevoir le futur du MMORPG, il en est revenu aux fondamentaux de Guild Wars 2, une réaffirmation des lignes directrices du développement qui restent toujours d'actualité. Le but de la manœuvre est ainsi d'inciter les joueurs à interagir de manière positive, tout en soutenant leur autonomie. On y voit l'importance donnée à cette liberté laissée aux joueurs de vaquer à leurs occupations sans contraintes. La progression horizontale continue d'être privilégiée à la verticale, différence fondamentale par rapport aux autres MMORPG. Bien des années depuis le lancement du jeu, l'équipement de haut niveau reste d'ailleurs inchangé. Ainsi, l'ensemble du contenu développé vient se cumuler pour former un tout qui, s'il gagnerait à être plus cohérent, a l'avantage de ne pas devenir caduc au fil des extensions.

Le côté ludique se veut donc privilégié pour retenir l'attention des joueurs, tout en s'appuyant sur les précédentes créations. Le monde vivant de Guild Wars 2 est son fil conducteur, ses épisodes donnant le rythme des mises à jour avec leur lot de fonctionnalités, d'horizons à explorer et surtout leur histoire qui continue de s'écrire. Et si la restructuration a retardé la sortie du prochain épisode qui vient clôturer la quatrième saison, il est à noter que le studio avait réussi à tenir le rythme d'un épisode tous les trois mois environ jusqu'alors. Guild Wars 2 va donc poursuivre dans cette lignée, un immense theme park où le joueur vaque librement au gré de ses envies, en quête de succès ou de collections à compléter, voire pour fabriquer une arme cosmétique légendaire au prix de milliers d'heure de farm.

L'avenir

Balthazar

Faute d'extension, le risque est pourtant de ne pas attirer l'attention de nouveaux joueurs ou ceux ayant perdu le fil avec temps. Et les annonces de Mike Zadorojny ne vont créer ni de surprises, ni d'engouements outre mesure. Le prochain épisode devrait être disponible dans trois mois, une conclusion scénaristique avant d'embrayer sur la cinquième saison du monde vivant. A noter que, suite à la restructuration, les équipes narratives pourront opter pour l'extension de cartes existantes plutôt que l'ajout systématique de cartes au fil des épisodes. Plus tard, voire bien plus tard, des runes et cachets légendaires feront leur apparition. Enfin, fonctionnalité réclamée depuis le début du jeu, les modèles d'archétypes permettront de changer facilement de compétences et d'aptitudes, une fonctionnalité essentielle en 2019.

Concernant les affrontements entre joueurs, pan du jeu considéré comme délaissé par beaucoup, quelques nouveautés pointent à l'horizon. Les affrontements à grande échelle entre les alliances sont toujours en cours de développement, de quoi changer de perspective en McM. Le récent ajout d'une monture dédiée McM montre toutefois que le studio ArenaNet peut encore chambouler l'ordre établi et n'oublie pas le court terme. Outre des ajustements ou des tournois en ronde suisses pour le JcJ, il n'y a toutefois rien de transcendant prévu dans ce domaine, qui avait pourtant fait les heures de gloire du premier Guild Wars. Il est toutefois question d'un festival mettant en avant le JcJ et le McM, mais pour un horizon très lointain.

On comprend donc que le studio ArenaNet persiste et signe dans sa vision de Guild Wars 2, qui est désormais son unique projet en cours, du moins si NCsoft ne réserve aucune surprise mobile. De part son modèle économique éthique et ses choix de game design, ce MMORPG reste unique en son genre, avec ses qualités mais aussi ses défauts. Ainsi, faute de pouvoir se mettre plus en avant et d'affiner certains aspects de son jeu, le studio ArenaNet a quelques soucis à se faire pour l'avenir, car le temps se révèlera intraitable avec lui. Mais l'espoir persiste, car Guild Wars 2 dispose encore de nombreux adeptes qui font vivre un monde bien vivant, en toute autonomie bien sûr.

Source : https://www.guildwars2.com/fr/news/whats-next-for-guild-wars-2

Réactions (60)


Que pensez-vous de Guild Wars 2 ?

811 aiment, 246 pas.
Note moyenne : (1137 évaluations | 129 critiques)
6,9 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Guild Wars 2
(642 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1779 joliens y jouent, 2925 y ont joué.