Guild Wars 2, communauté et passion d'un MMO

Un entretien avec Stephane Lo Presti, membre du studio ArenaNet en tant que Content Marketing Manager  a été l'occasion de parler évidemment de Guild Wars 2, mais aussi du MMORPG, de la communauté et de la passion liée.

Guild Wars 2

L'histoire commence avec une anecdote, celle d'un joueur du premier Guild Wars qui se retrouve à intégrer le studio ArenaNet après avoir traduit à la volée une discussion en jeu pour rendre service. Stephane Lo Presti quitte alors la France pour Seattle, et le temps d'une ellipse de quelques années, la licence Guild Wars a embrassé la carrière de MMORPG pour prendre une autre dimension. L'abandon de la trinité pour privilégier la polyvalence des personnages, des quêtes ouvertes pour jouer à plusieurs sans contraintes et le monde vivant pour narrer le tout ont contribué à constituer un jeu qui fait encore aujourd'hui honneur au genre.

Guild Wars 2 ne se fait pourtant pas l'économie des critiques, à commencer par ceux qui n'ont pas accepté l'évolution de la licence, ou les adeptes des combats de masse qui se sentent délaissés. Le studio -- qui a traversé en début d'année une crise importante avec une vague de licenciements -- n'en reste pas moins fidèle à ses idées et ses principes, sans se démonter quand il s'agit de changer d'avis. Les projets annexes écartés, on en revient irrémédiablement à Guild Wars 2 après toutes ces années, où son équipement élevé est d'ailleurs toujours d'actualité.

La constante de Guild Wars 2 reste sa communauté, dont l'investissement à l'image de bien d'autres MMORPG permet de s'inscrire dans le temps. Des joueurs vont ainsi faire vivre le monde, accompagner les autres joueurs, les relever quand ils trébuchent et parfois les aiguiller, les renseigner, voire rédiger des guides ou compléter les wiki. Et vu la masse de contenu au fil des années, il faut bien un guide du routard encyclopédique pour s'y retrouver. On peut aussi monter dans un bus magique, pour se laisser transporter dans un monde où le massivement a encore du sens, quitte à mettre à l'épreuve son PC.

Et c'est la passion d'un jeu qui permet de nourrir la communauté, quand des joueurs McM s'engagent à guider les siens ou éventuellement leur crier dessus quand ils ne suivent pas les instructions. Et c'est réellement une des caractéristiques fondamentales du genre, quand la dimension sociale et les interactions entre les joueurs ont encore du sens. Je compte sur les doigts d'une main les fois où j'ai joué seul à Guild Wars 2, même si je parcours cette contrée qu'occasionnellement car elle ne répond pas à toutes mes attentes -- infinies -- du genre. Le temps d'une discussion -- voir la vidéo ci-dessous --, il s'agit de se rappeler ce qu'on recherche dans un MMO, et surtout de ne pas passer à coté de sa raison d'être.

PS : le décalage du son dans la vidéo est lié à ma passion pour les détails techniques, cela s'arrange en partie par la suite.

Réactions (55)


Que pensez-vous de Guild Wars 2 ?

811 aiment, 246 pas.
Note moyenne : (1136 évaluations | 129 critiques)
6,9 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Guild Wars 2
(642 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1778 joliens y jouent, 2923 y ont joué.