Rétrospective 2019 - La fin d'un cycle pour Guild Wars 2

Les péripéties vécues par le studio ArenaNet auront été le fil rouge de l'année 2019 pour le MMORPG Guild Wars 2, alors que le contenu proposé aux joueurs continue de s'axer autour de la narration.

Blizzard alpin

Depuis son lancement en août 2012, le MMORPG Guild Wars 2 a connu plusieurs évolutions dans son développement et le contenu proposé aux joueurs. L'année qui se termine a tout de même des airs de fin d'un cycle, symbolisée par le départ de Mike O'Brien, jusqu'alors directeur du jeu et dernier des trois fondateurs du studio encore présent. Mais ce départ est loin d'être le seul, avec notamment la vague de licenciements qui a frappé le studio. Si la restructuration qui s'en est suivi a essentiellement concerné des projets non dévoilés, l'impact sur Guild Wars 2 a été bel et bien réel.

L'absence d'une nouvelle extension et la perte de rythme des sorties des épisodes du monde vivant se font ressentir en cette fin d'année. Si une nouvelle saison narrative est en cours, le premier épisode de cette épopée a refroidi les ardeurs de nombreux joueurs, malgré ses qualités. La nouvelle carte dans les Cimefroides illustre à la fois la maîtrise des développeurs avec des décors à couper le souffle, mais aussi certaines limites à cause d'un vide glaçant en termes de contenu, notamment par rapport à d'habitude. Contrairement aux précédentes cartes, il faudra attendre le prochain épisode -- prévu pour le 28 janvier -- pour voir la Frontière de Bjora s'agrandir et s’étoffer. Cette carte montre toutefois une direction prise par le studio, quand un seul point de passage ouvre sur l'ensemble de cette contrée, dans une ambiance directement inspirée d'un certain Game of Thrones, au-delà du mur.

Et pourtant...

Si je persiste sur Guild Wars 2 au point de farm pour fabriquer une arme légendaire, c'est bien que ce MMORPG continue de sortir du lot en s'améliorant. L'absence de progression verticale lui permet de s'inscrire dans la durée, au rythme de chacun, en formant un ensemble cohérent. L'équipement y reste toujours d'actualité au fil des années, obligeant les développeurs à trouver d'autres ficelles pour retenir l'attention des joueurs.

Dracaille

Et justement, après un farm long et douloureux, le déblocage du dracaille a définitivement changé mon rapport aux déplacements dans Guild Wars 2 et m'a permis de redécouvrir les anciennes cartes avec une nouvelle perspective. Il s'agit bien d'une forme d'aboutissement de l'ajout des montures en jeu, avec ses propres limites pour de ne pas délaisser les précédentes. On se demande comment on pouvait se déplacer avant l'apparition des montures, tant cet ajout maîtrisé a bien changé la physionomie du jeu. De même, l'ajout de la monture calibrée pour le McM en a modifié la dynamique, en complémentarité avec le plus ancien deltaplane. 

Mais...

Ce bon point ne fait toutefois pas oublier que la refonte du McM est toujours attendue, au point où le studio a récemment annoncé qu'elle n'était pas abandonnée, un comble. De même, les adeptes des raids et fractales devront faire preuve d'une grande patience, la priorité étant donnée au fil rouge de Guild Wars 2, cette épopée qui veut nous faire vivre l'histoire du monde de la Tyrie. La pirouette scénaristique utilisée dans la saison en cours a toutefois un goût de déjà-vu. La principale faiblesse de Guild Wars 2 reste d'être un MMORPG qui veut proposer des activités très variées et plaire à tout le monde, mais qui se concentre sur un seul aspect et délaisse le reste. 

Caithe dans le Sanctuaire de Brill

La boule de cristal reste de mise pour discerner l'avenir de Guild Wars 2, certes à la fin d'un cycle mais toujours persistant. Les ajouts récents de la possibilité de porter une cape ou de changer rapidement de build prouvent bien qu'il n'est jamais trop tard, et il y a toujours un des principaux aspects de Guild Wars 2, son modèle économique, qui reste un modèle du genre.

Si l'année 2019 reste une année difficile pour Guild Wars 2, notamment en raison des difficultés traversées par son studio, elle n'est pas une fin. Il y a toutefois besoin d'un nouvel élan, pour retrouver une dynamique. Il faut voir si les développeurs disposeront des moyens -- et de l'inspiration -- pour proposer une extension l'année prochaine, car ce MMORPG a bel et bien besoin d'une vitrine pour attirer l'attention.

Réactions (10)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de Guild Wars 2: Path of Fire ?

11 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (11 évaluations | 0 critique)
6,8 / 10 - Bien