Trève temporaire contre Primordius dans l'épopée du givre de Guild Wars 2

Comme annoncé il y a quelques semaines, le premier chapitre du nouvel épisode de l'épopée du givre est désormais disponible, et les événements qui s'y déroulent vont impacter toute la Tyrie. Face à une armée en large surnombre attaquant partout, il faudra faire avec toute l'aide disponible pour endiguer les assauts. Même si c'est une aide qui n'inspire pas confiance.

Dans l'épisode précédent

Depuis le début de l'épopée, Jormag semble être plus un personnage au rôle ambigu qu'un antagoniste principal assumé. Initialement, il a été présenté comme un moyen pour Bangar Porteruine d'arriver à ses fins et de munir les Charr dissidents de leur propre dragon pour "rétablir l'équilibre" face à Aurène, perçue comme une potentielle menace. Par la suite, toutes les interactions avec le Dragon des glaces ont été l'occasion pour ce dernier de se présenter comme un allié, que ce soit en proposant son aide ou en prédisant le déclenchement imminent d'événements désastreux. Cela dit, la réputation de Jormag le précède, ce dernier étant le seul à ne pas corrompre directement ses serviteurs, préférant plutôt les attirer avec des promesses de puissance afin qu'ils veuillent eux-mêmes succomber à sa corruption. C'est ce qu'il a fait notamment avec Svanir à l'époque du premier Guild Wars, ce dernier ayant depuis fondé le culte des Fils de Svanir, dédié à propager les promesses de Jormag et à faire grandir son armée.

Jormag et son champion

Plus récemment, c'est également ce qu'il a fait avec les Charrs qui souhaitaient le soumettre en les transformant en Couvegivres se faisant appeler la Légion de Givre. C'est donc somme toute assez logiquement que les Gardiens de l'Eternité, le groupe mené par le joueur, ont résisté aux murmures de Jormag et se sont évertués à trouver un moyen de l'empêcher de s'éveiller. Cependant, ils ne sont pas parvenus à leurs fins et, dans le final du précédent épisode, c'est un Jormag en pleine possession de ses moyens qui a fait de Bangar Porteruine sa nouvelle "voix", le privant de sa propre voix au passage, et de Ryland Steelcatcher son champion, soit l'équivalent du personnage du joueur, qui est champion(ne) d'Aurène. Avant de partir, il a promis de nombreuses discussions à venir, certainement pour en révéler davantage sur les événements à venir.

La meilleure défense, c'est la défense

C'est ainsi que commence ce nouvel épisode spécial à plus d'un titre puisqu'il sera découpé cette fois en quatre chapitres, qui sortiront chacun à deux mois d'intervalle. Ce n'est pas la première fois qu'ArenaNet s'essaie à cet exercice, puisque le tout premier épisode de la première saison du Monde Vivant était également découpé en quatre parties. Toutefois, le concept était encore très expérimental à l'époque et avait débouché sur une introduction assez poussive, bien qu'il ait culminé en la création d'un nouveau donjon, l'usine d’armement de l’Alliance de la Fusion, dont une partie a depuis été recyclé en fractale. Cet épisode sera donc l'occasion de voir comment le studio développant Guild Wars 2 a évolué depuis le lancement du Monde Vivant, en 2013, et de voir également comment la formule largement éprouvée depuis peut fonctionner sur plusieurs chapitres.

Invasion de la province de Metrica
Invasion des terres sauvages de Brisban
Invasion des champs de Gendarran

Cela dit, pour ce chapitre, la formule a quelque peu changé, que ce soit au niveau du contenu ou de la narration. En premier lieu, il n'y a pas de nouvelle zone jouable, cet aspect étant remplacé par trois missions d'endiguement de dragon emmenant les joueurs dans des instances à 5 dont le déroulement sera similaire à chaque fois. La première étape consistera à aider les habitants du coin et à repousser les attaques des destructeurs afin d'obtenir des bonus pour le reste de la mission, avant d'aller trouver la source de l'invasion et d'y mettre un terme, au prix d'un affrontement contre un boss doté de compétences spéciales. En récompense, des monnaies spéciales permettant d'acheter des coffres de butin ou des apparences uniques, entre autres choses.

ArenaNet a préféré mettre ces missions en contenu instancié plutôt que dans le monde ouvert car cela leur permettait de transformer davantage les zones d'attaque, que ce soit dans le décor ou dans la mise en scène, et également pour ne pas lancer directement dans ces événement des joueurs - parfois très - bas niveau qui joueraient naturellement dans les zones concernées. Cette instanciation favorise également la rejouabilité, qui sera un aspect important de ces missions, afin d'obtenir les monnaies nécessaires afin de tout débloquer. Afin de rompre un peu la monotonie que cela pourrait engendrer, de nouvelles missions seront lancées d'ici au second chapitre, et les joueurs seront invités à participer à d'autres événements afin de s'attirer les faveurs de différentes factions, qui pourront participer aléatoirement à ces missions d'endiguement et prodiguer différents avantages.

Combat contre des destructeurs

En ce qui concerne le contenu associé à ce chapitre, on retrouve comme d'habitude une nouvelle ligne de maîtrise qui n'aura effet que dans les missions d'endiguement de dragon. Le premier niveau permettra d'obtenir un bonus spécial augmentant les statistiques du personnage et dont l'effet pourra perdurer d'une mission à l'autre, afin d'inciter les joueurs à se concentrer sur ce nouveau contenu. Cependant, au fil des niveaux de maîtrise, ce bonus permettra également d'obtenir des récompenses supplémentaires et d'améliorer certaines compétences en combat. En parallèle, de nouvelles recettes et objets pourront être achetés auprès des marchands qui se présenteront à l'Oeil du Nord, et qui fourniront également les nouvelles armes de pourfendeur de dragon.

L'ennemi de mon ennemi…

En termes de scénario, le découpage en plusieurs chapitres oblige, on oublie la désormais traditionnelle formule des épisodes précédents pour assister à une mise en place plus approfondie des personnages et des enjeux de ces combats. Avec les différentes missions d'endiguement viennent également différents personnages secondaires pour nous assister, dont certains que nous n'avions pas encore vu pendant l'épopée. On ressent ainsi qu'on se prépare pour un grand final, de la même façon que dans la saison précédente, une armée unique composée de toutes les races Tyriennes avait été rassemblée pour faire face à Kralkatorrik. Cependant, au centre de l'attention et de l'action se trouvent toujours le personnage du joueur ainsi que Ryland Steelcatcher, soit les personnages titulaires de l'épisode : les Champions

Ryland Steelcatcher, champion de Jormag

Car effectivement, les prédictions de Jormag se sont révélées justes, Primordius semble être sur le point de s'éveiller, et cela cause des séismes et des incursions de destructeurs en différents points du globe. Devant l'ampleur de la catastrophe qui s'annonce, c'est bon gré mal gré qu'on s'alliera avec Ryland et la Légion du Givre afin de repousser la menace, qui semble bien plus imminente et dangereuse que celle que représente Jormag. Les différentes missions seront l'occasion pour les deux champions d'échanger à coeur ouvert et pour le reste du groupe de se faire à l'idée de cette alliance improvisée, même si cela semble plus difficile pour certains que pour d'autres. Restera à voir si cette trêve durera, et surtout s'il aura été judicieux de faire confiance au Dragon Ancestral de la glace de la persuasion.

Comme toujours, le chapitre sera gratuit pour tous les joueurs se connectant pendant sa période de disponibilité, c'est à dire jusqu'en janvier, mais il faudra avoir acheté l'extension Path of Fire pour pouvoir y jouer.

Source : https://www.guildwars2.com/fr/the-game/releases/november-17-2020/

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Guild Wars 2: Path of Fire ?

10 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (11 évaluations | 0 critique)
6,3 / 10 - Assez bien