L'épisode "Guidés par une étoile", quand Guild Wars 2 va toujours plus loin dans la mise en scène

Dernier épisode en date du monde vivant de Guild Wars 2, "Guidés par une étoile" joue une fois de plus avec les limites de la mise en scène d'un MMORPG dont l'histoire ne cesse de se conter.

L'épisode "Guidés par une étoile", quand Guild Wars 2 va toujours plus loin dans la mise en scène

L'histoire de Guild Wars 2, c'est celle d'un monde en proie à de multiples tensions, quand les différentes races et divinités associées ne cessent d'ergoter. On y ajoutera quelques dragons, créatures pouvant littéralement consumer la planète et faisant passer le réchauffement climatique pour un doux euphémisme. Le joueur intervient pour régler l'ensemble. On part du bas de l'échelle au niveau 1 avec l'histoire personnelle pour parvenir avec les extensions jusqu'au sommet de la hiérarchie, affublé de quelques titres honorifiques tels que commandant ou pourfendeur de dragons et de divinités. Cela dit, tout le monde ne partage pas ce point de vue, tel le seigneur mort-vivant Palawa Joko.

La récente déconvenue de Palawa Joko a toutefois rebattu les cartes de la région qu'il contrôlait, les différentes factions présentes étant d'accord sur le fait qu'elles ne veulent pas vivre ensemble. Le prétexte est donc tout trouvé pour solliciter notre intervention, d'autant plus qu'un dragon est -- une fois de plus -- de la partie. Après plus de six années d'aventure vidéo ludique, l'enjeu pour les développeurs du studio ArenaNet est bien d'entretenir la flamme, tout en poursuivant une histoire qui a déjà atteint les sommets. On peut légitimement se demander comment trouver un enjeu après avoir tué une divinité.

Et à force de sauver le monde, on pourrait effectivement finir par se dire que le sort de la Tyrie sera forcément de disparaître un jour prochain. En attendant un hypothétique Guild Wars 3, l'histoire continue cependant à un rythme toujours aussi soutenu. Un nouvel épisode du monde vivant fait ainsi son apparition environ tous les trois mois pour continuer la narration. Il s'agira de l'histoire d'une soirée pour compléter l'épisode, à moins d'avoir quelques déconvenues. Les développeurs piochent ainsi dans de nouveaux gameplay pour varier les plaisirs, avec par exemple une phase d'action où l'on doit progresser à couvert pour éviter les visées d'un tireur d'élite. Très difficile pour les classes manquant de mobilité, je pense que j'aurais réglé le problème en désinstallant Guild Wars 2 sans l'intervention de compagnons d'aventure pour compléter cette phase.

Mais ce n'est pas arrivé, j'ai donc pu poursuivre une histoire digne du docteur Who, jouant avec le temps et les événements. Alors qu'une tornade me fait décoller -- à l'image de Mary Poppins -- pour mieux admirer les environs, j'enfourche un griffon une fois au plus haut pour parvenir jusqu'à la prochaine étape. Les dialogues s'enchainent laissant parfois penser que l'on est plus spectateur qu'acteur. Les phases d'action arrivent à point pour maintenir la part de jeu, alors qu'une scène d'hallucination -- merci les champignons -- sert d'intermédiaire digne des grosses têtes. Et dans un final palpitant, poursuivi par une tempête qui engloutit le monde, un raptor me porte à coup de bonds sans gravité vers une faille pour revenir dans la réalité... En attendant le prochain épisode.

Réactions (27)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Guild Wars 2 ?

809 aiment, 238 pas.
Note moyenne : (1124 évaluations | 129 critiques)
7,6 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Guild Wars 2
(637 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1772 joliens y jouent, 2903 y ont joué.