L'histoire du monde vivant

On nous annonçait au début de cette année l'arrivée de mises à jour régulières d'un nouveau genre. Il était question du concept de monde vivant : par le biais de patchs, des événements allaient avoir lieu en Tyrie et avoir un impact significatif sur le monde. Presque un an après ces annonces, qu'en est-il réellement de l'histoire du monde vivant ?

Le commencement de ces fameux patchs se fit par un groupe de mises à jours étalées sur quatre mois pour un chapitre intitulé Flammes et Froid. Ce fut un démarrage bien timide puisque les deux premiers mois ne consistèrent qu'en de très maigres objectifs tels que réparer des pancartes et trouver des objets de réfugiés.

L'histoire du monde vivant

Ce n'est qu'au troisième mois que les choses s’accélèrent un peu avec l'ajout de deux personnages plus ou moins charismatiques et leurs instances scénarisées. Le véritable intérêt de ce chapitre arrive néanmoins avec le quatrième mois qui est marqué par l'arrivée de l'alliance de la Fusion, présentée comme la plus grande menace que la Tyrie ait jamais connue, mais nous y reviendrons, et un donjon. Sans entrer dans les détails de ce patch que vous pouvez retrouver sur la section dédiée, disons juste que ce donjon, à défaut d'être difficile, introduisait des mécanismes assez intéressants non seulement au niveau des boss, mais aussi pour les simples ennemis. Arrive ensuite le principal problème du monde vivant, sur lequel nous reviendrons : aussi bon que puisse être ce donjon, il est retiré après le mois du patch et la victoire sur l'alliance. Au final, ce qui reste de ces quatre mois de patchs est plus que maigre puisqu'il n'est question que de quelques modifications minimes de territoires dans les Cimefroides et deux héros dont on nous promet le retour.

S'ensuivent alors des mois de patchs ou arrivent diverses grandes menaces. A chaque fois, de nombreux succès sont ajoutés et avec eux quelques récompenses.

Nous avons un rapide retour sur l'île des Karkas avec un regain d'activité temporaire, scénarisé, et redonnant un peu d’intérêt à l'île même après la disparition du contenu du patch. On appréciera également que les scénaristes aient lié ces événements à Flammes et Froid et au précédent passage sur l'île.

Etherlames

La foire du Dragon apporte un nouveau mini-jeu et une nouvelle faction ennemie, les Etherlames. Encore une fois, peu d'impact sur le monde mais un nouveau donjon intéressant même si encore temporaire. On pourra apprécier le fait de demander aux joueurs de parcourir la Tyrie pour valider des succès.

Plus intéressant ensuite, arriva le Bazar des quatre vents et la politique sanglante. Ici sont ajoutés de nouveaux mini-jeux plus ou moins réussis et le scénario fait suite aux événements de la Foire du Dragon. L'impact sur le monde est anecdotique mais les joueurs se voient offrir la possibilité de voter pour un bonus mondial temporaire et choisir la prochaine fractale ajoutée.

Chaos mechanique

S'ensuit ce qui sera un des patchs les plus intéressants puisque le Jubilé de la Reine ajoute une arène à farmer, des défis plus ou moins corsés contre des adversaires en arène fermée, et divers objectifs ici et là en Tyrie. Mais le principal intérêt de ce patch vient de sa suite qui introduit le personnage de Scarlet Bruyère et son armée mécanique. Ainsi commence une gigantesque invasion avec, chaque heure, une invasion d'une zone de la Tyrie par de très nombreux ennemis de l'Alliance de la Fusion, des Etherlames, et des serviteurs mécaniques nouvellement arrivés. On sent enfin que le monde bouge un peu et même si l'impact après ce mois de patchs est de nouveau faible, la Tyrie a été très animée.

On passera sur les patchs suivants qui ajoutent un nouveau chemin au donjon Sylvari et modifient l'affrontement de Tequatl. On notera juste que ce nouveau chemin est particulièrement intéressant et varié et qu'il est l'exemple de ce que devraient être les autres donjons.

Coeur des cauchemars

Nous arrivons donc aux récents patchs qui modifient grandement une partie des Collines de Kesse pour y ajouter une immense tour et de presque nouveaux ennemis avec l'alliance toxique. On appréciera ce nouveau simili donjon ouvert avec des parties instanciées scénarisées et les impacts sur les environs. C'est également le retour de Marjory et Kasmeer, chose sympathique.

Faisons maintenant un bilan de cette presque année de patchs d'histoire du monde vivant.

Tout d'abord, abordons les nouvelles menaces de Tyrie. Avec tout le background hérité de GW1, est-ce qu'il y avait vraiment besoin d'ajouter de si nombreux ennemis dont la viabilité et la cohérence scénaristique sont contestables ? Après tout ce que les Héros de Tyrie ont affronté sur GW1 et les menaces Draconiques du deuxième, ces nouvelles alliances font pâle figure. Pourquoi également ne pas avoir exploité plus de choses déjà en place comme Ascalon ou la Jungle ? Ou même encore des scénarios annexes avec les serviteurs Draconiques ? Non pas que ces ajouts de factions soient désagréables ou entament beaucoup la cohérence du monde, mais il faut espérer que les développeurs ne vont pas nous balancer encore beaucoup de factions de ce genre.

L'impact sur le monde ensuite. Il était question de modifier la Tyrie par des événements successifs mais avouons qu'après ces nombreux patchs, peu de choses ont vraiment été modifiées. C'est là que ce concept présenté comme fantastique le devient beaucoup moins. On sait que les scénarios de l'histoire du monde vivant sont conçus de telle sorte qu'ils soient jouables et sans soucis de cohérence, peu importe l'avancée du joueur sur le scénario principal. Le problème étant que cela limite grandement l’intérêt de ces histoires et leur impact sur le monde, de même que les possibilités de participation de personnages importants du jeu.

Rox

Enfin, en comparaison de ce qui se passa durant la guerre de Kryte sur GW1 il y a de quoi râler. Rappelons que celle-ci ajouta de nombreuses missions et quelques instances, et surtout avait un intérêt scénaristique considérable. Les joueurs aidèrent les membres de la Lame Brillante et d'autres alliés à renverser le Blanc Manteau pour rétablir la Royauté en Kryte, et virent la nouvelle reine créer l'ordre des Séraphins.

Néanmoins nous pouvons garder espoir dans le monde vivant puisqu'au fil des mois les chosent s’améliorent et les ajouts se font de plus en plus significatifs et élaborés. De même les succès à compléter s'ils ne sont pas forcément très intéressants donnent au moins de quoi s'occuper. Les patchs semblent se suivre avec un bon rythme depuis quelques temps, chose appréciable. On peut remarquer des efforts de cohérence scénaristique pour enchaîner les chapitres et des utilisations judicieuses des nouveaux personnages. Néanmoins, il serait bon que les scénarios soient un peu plus en lien avec l'histoire principale et les impacts un peu plus significatifs.

657c5cc-guide-01.jpg

Espérons donc que les bonnes résolutions de 2014 amènent les développeurs à nous proposer des choses plus proches du concept présenté de monde vivant.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Guild Wars 2 ?

801 aiment, 239 pas.
Note moyenne : (1117 évaluations | 129 critiques)
7,5 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Guild Wars 2
(635 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1756 joliens y jouent, 2878 y ont joué.