Les Charrs

Les Charrs

Histoire

Autrefois population éparse et primitive, cette race de félidés bipèdes connut sa première unification sous le premier Khan-Ur, qui tenta de résoudre les incessantes querelles fratricides. Ce nouvel élan identitaire permit aux Charrs de conquérir les territoires du sud aujourd'hui connus sous le nom d'Ascalon. Ceci fit naître le premier conflit avec les humains, avec lesquels les charrs durent partager la région.

Suite à l'assassinat du Khan, les fameuses légions charr (Légions des cendres, de la Flamme, Sanglante, et de Fer) furent établies. Or cela ne renforça pas l'unité augurée par le premier Khan, et aucun de ses brefs successeurs ne parvient à remédier au problème.

Inspirés par la ferveur combative des humains animée par leur dévotion à des Dieux, les charrs bâtissent petit à petit leur propre système de croyance autour des Titans, créatures nées du volcan Hrangmer. Plus combatifs que jamais, forts de la puissance dévastatrice octroyée par leurs dieux, les charrs relancent une invasion en 1070. Ils détruisent le Grand Rempart Nord et prennent pied en Ascalon, en Kryte et en orr, les trois royaumes humains d'alors.

Mais durant les évennements connus comme la Prophétie du chercheur de la Flamme, les titans sont défaits, et la révolte gronde au nord dans les territoires charrs, contre ceux jugés responsables de cette adoration trompeuse : les chamans de la Légion de la Flamme. Au sud cependant, la guerre fait rage jusqu'à la fin du siège de la cité d'Ascalon.

Restées dans l'ombre et mises de côté depuis toujours dans cette société patriarcale, les femelles charr mènent leur propre révolte, quidées par Kalla Lamebrûlante, et renversent la Caste des chamans. La guerre se termine en 1324 sur un traité de paix et les charrs contrôlent alors la majorité des terres à l'est des Cimefroides. L'épisode des faux dieux dissipé et leur unité recouvrée, ils s'installent en Ascalon, et bâtissent la Citadelle noire, leur capitale.

 

Mode de vie

L'art de la guerre est central dans la société charr, et la société s'est bâtie sur des structures analogues. Les tâches non militaires, comme la récolte et le commerce, peuvent être laissées aux plus jeunes, aux retraités et aux blessés.

Les familles sont reconnues mais un charr ne garde en général que peu de contacts avec les siens. En effet dès qu'un nourrisson est sevré, il entre dans le fahrar de l'un de ses parents, où sera par la suite formé comme un soldat. En bref, les Charrs accordent plus d'importance à leur troupe qu'à leurs parents. Il arrive parfois que des Charrs quittent ou changent de troupe, mais les liens qu'ils avaient formé là laissent une empreinte sur leur personnalité. Dans le cas où un Charr a changé de clan (de troupe), il doit rapidement changer de nom pour survivre (face à sa nouvelle troupe mais aussi à l'ancienne).

L'industrie charr est donc également très développée, leur technologie de guerre est à la fois crainte et respectée, tout comme leur mécanique de précision, qui a d'ailleurs permit l'apparition de l'imprimerie.

 

 

La biographie

A la création de votre personnage Charr, il vous est possible de faire certains choix qui influeront sur les 20 premiers niveaux de votre histoire personnelle.

Le premier choix

Je suis fier d'être

  • Un soldat de la Légion des Cendres
  • Un soldat de laLégion de Fer
  • Un soldat de la Légion Sanglante

Le deuxième choix

Je mourrais pour ma troupe, surtout pour ......., mon partenaire

  • Maverick
  • Euryale
  • Viventaille
  • Dinky
  • Reeva
Le troisième choix

On raconte que mon père est un 

  • Brave soldat
  • Chamane Maléfique
  • Gladium déshonoré

 

Vidéo de présentation et quelques images


Les Charrs
gw182.jpg
charr-02.jpg
gw2-traits-002.jpg

 

 

Précédent
Les Sylvaris

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Guild Wars 2 ?

798 aiment, 239 pas.
Note moyenne : (1113 évaluations | 129 critiques)
7,6 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Guild Wars 2
(634 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1756 joliens y jouent, 2868 y ont joué.