Du « contenu pour les années à venir »

Par définition, l'exploitation d'un MMO s'envisage dans la durée. Le studio ArenaNet travaille d'ores et déjà sur les mises à jour de Guild Wars 2 à venir dans les prochaines années. Une nécessité, sans doute, au regard du modèle économique du jeu.

Du « contenu pour les années à venir »

C'est bien connu, les MMORPG se doivent de séduire les joueurs mais aussi (et surtout) de les fidéliser durablement. À cette fin, la plupart des exploitants ont aujourd'hui conscience qu'il convient de prévoir, dès avant la sortie, des plans de mises à jour pour au moins les quelques mois suivant le lancement du jeu. ArenaNet n'échappe pas à la règle comme le confirme Randall Price à Eurogamer (de passage dans les locaux du développeur), promettant de « nombreuses fonctionnalités de haut niveau » et « du contenu additionnel pour les années à venir ».

Au-delà des objectifs à courts termes (comme les week-ends de bêta-test), « nous avons ensuite des objectifs à moyens termes relatifs aux choses liées à la progression des patchs qui viendront après la sortie du jeu et la cadence que nous allons devoir tenir ou la façon dont allons diviser notre équipe entre les différentes disciplines afin que nous puissions continuer à proposer un contenu incroyable.
Nous connaissons aujourd'hui nombre des fonctionnalités de haut niveau que nous allons intégrer et le contenu additionnel pour les années à venir. [...] Maintenant, nous sommes en train de créer ce contenu.
Nous lançons un service - et non une boîte de jeu et c'est tout. Nous avons des années de travail impressionnant devant nous. »

Tous les exploitants de MMOG tiennent ce même discours (certains s'y tiennent, d'autres moins), mais au regard du modèle économique retenu pour Guild WAR 2 (pas d'abonnement mensuel après l'achat de la boîte de jeu), le développeur est condamné à proposer régulièrement ce type de contenus additionnels pour générer les fameux revenus récurrents tant convoités par les acteurs du jeu en ligne. On suppose dès lors qu'ArenaNet attachera d'autant plus d'importance aux mises à jour à venir de son jeu.
En attendant de les découvrir sur pièce, Eurogamer rendra compte de sa visite chez ArenaNet en quatre publications. La première, une série de portraits des membres emblématiques du studio, est disponible à cette adresse et permet de mieux appréhender l'équipe de développement.

Réactions (145)


Que pensez-vous de Guild Wars 2 ?

789 aiment, 235 pas.
Note moyenne : (1102 évaluations | 129 critiques)
7,8 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Guild Wars 2
(631 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1758 joliens y jouent, 2858 y ont joué.