Quand Guild Wars 2 fait des histoires

Angel Leigh McCoy est auteur chez ArenaNet et partage ponctuellement son expérience professionnelle sur son blog. Elle dévoile les coulisses de son métier et son rôle de narratrice sur Guild Wars 2.

Quand Guild Wars 2 fait des histoires

Sans surprise, Guild Wars 2 occupe une imposante équipe composée de nombreux corps de métiers. Dans le lot, on trouve notamment de nombreux auteurs, parmi lesquels Angel Leigh McCoy qui dévoile ponctuellement les coulisses de son travail sur le MMORPG d'ArenaNet, sur son blog personnel.
Dans un long billet publié récemment, elle évoque à la fois le rôle d'un auteur dans le développement d'un jeu vidéo et sa fonction spécifique chez ArenaNet, apportant un éclairage réjouissant sur le jeu et son métier - qui s'est développé, dit-elle, avec la volonté des développeurs de jeux de séduire un nouveau public (féminin) grâce une narration soignée, et qui finalement révèle des principes qui séduisent aujourd'hui aussi les joueurs (masculins).

« Une histoire ajoute une dimension à un jeu, que l'on n'avait pas l'habitude d'y trouver. J'entends toujours dire que les joueurs n'ont rien à faire du scénario, qu'ils veulent juste un gameplay fait de tirs et d'action rapide. Je ne crois pas que ce soit vrai. Je crois que si vous construisez bien votre scénario, les joueurs l'apprécieront et apprendront qu'un jeu peut proposer de bonnes histoires. Nous avons beaucoup appris sur la façon de rendre attrayante, une histoire de jeu vidéo et l'un des enjeux consiste à réduire le nombre de mots utilisés pour raconter votre histoire.
Les joueurs ne veulent pas lire trop, ils préfèrent vivre une expérience. C'est la différence entre écrire un roman et écrire un comic book. Les jeux sont plus proches des comic books. L'élément visuel est majeur dans la narration et c'est un outil important que nous devons exploiter. Et c'est pourtant un élément qui n'a pas toujours été très bien exploité dans les jeux. »
Voleur

Dans cette optique, les auteurs d'ArenaNet travaillent collectivement et rédigent un contenu très divers : des éléments d'interface, des textes génériques (« Vous avez réussi ! »), des textes d'astuces (« Cette compétence balance des choses énormes dans la face de votre adversaire »), des textes d'écran de chargement, des textes instructifs (« Tuez ce type avant qu'il ne vous mange la tête »), etc. Ils rédigent aussi et surtout les dialogues (parfois interactifs) des PNJ du MMO, avec l'objectif de définir une personnalité pour chacun de ces personnages (et selon Angel Leigh McCoy, l'exercice est plus important qu'il n'y parait de prime abord puisqu'ils dévoilent implicitement des informations sur la région dans laquelle se trouve le joueur - les habitants d'une région agricole ont un comportement particulier, par exemple -, sur un peuple, une profession). Autant d'éléments devant donc contribuer à l'immersion du joueur.
Les auteurs ont également une lourde responsabilité quant à la compréhension de certains points clefs du jeu. Ils rédigent par exemple également le contenu des cinématiques (et certains textes seront lus, d'autres non), qui doivent communiquer des informations essentielles que le joueur ne doit pas manquer.

On apprend également que la plupart des auteurs d'ArenaNet ont aussi un statut de game designer. Non pas qu'ils interviennent dans les procédures techniques de développement, mais parce qu'ils sont les garants de la cohérence de l'univers de jeu et interviennent notamment dans le « cool factor » du jeu (faire en sorte que l'expérience de jeu reste attrayante)... Et si le métier d'auteur est parfois méconnu, il apparaît comme un rôle central dans le développement du jeu, à la croisée des chemins entre moult autres activités.

Pour ceux se découvrant une vocation d'auteur, Angel Leigh McCoy conclue par quelques conseils simples (elle a elle-même intégré ce milieu en rédigeant des critiques de jeux de rôle sur table pour White Wolf) : d'abord écrire autant que possible (pour le journal de son école, la presse spécialisée, des sites Web) tout en essayant d'approcher au plus près l'industrie du jeu. Outre l'exercice, chaque publication est l'occasion de se faire connaître et de remplir un book à montrer à un éventuel employeur.

Source : http://www.angelmccoy.com/blog/

Réactions (118)


Que pensez-vous de Guild Wars 2 ?

789 aiment, 235 pas.
Note moyenne : (1102 évaluations | 129 critiques)
7,8 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Guild Wars 2
(631 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1758 joliens y jouent, 2858 y ont joué.